Pour les aidants Droits et aides mobilisables

Quel bilan de santé pour un proche aidant ?

MV
Marine

Chaque année en France, ce sont des millions de personnes qui accompagnent un proche fragilisé par l’âge, une maladie ou encore un handicap. Dans la vie de tous les jours, cela peut rapidement créer une difficulté en termes d’organisation entre vie pro et vie perso. 

Il s’agit d’un investissement quotidien qui peut, petit à petit, atteindre votre état de santé physique et mental. Pour éviter d’en arriver à ce genre de situation désagréable pour vous comme pour votre proche, nous vous recommandons vivement de prendre soin de vous de façon régulière. Effectivement, vous vous trouverez alors dans un meilleur état d’esprit pour accompagner votre proche, et dans une meilleure forme physique par la même occasion ; vous l’aurez compris, les deux sont intimement liés !

Un bilan de santé, c'est-à-dire ?

Tout proche aidant qui prend soin d’un proche fragilisé par une maladie neurodégénérative ou d’une pathologie chronique peut bénéficier d’une consultation annuelle dans le cadre d’un bilan de santé général. 

C’est le médecin généraliste qui intervient dans ce cas précis : au cabinet ou à domicile, ce bilan permet de faire un point complet et de prévenir l’apparition de certains troubles de santé qui pourraient s’immiscer dans votre quotidien (troubles cardio-vasculaires, problèmes dentaires, et parfois plus tristement l’apparition d’un cancer). Au cours de ce rendez-vous, il s’agira également pour le médecin traitant de déterminer si vous veillez à maintenir une alimentation riche, variée et équilibrée ; il pourrait alors vous préconiser une feuille de suivi alimentaire dans le cas contraire. 

Enfin, le médecin traitant s’assurera de votre état de santé psychologique. Et oui, c’est tout aussi important ! Cela permet de réduire et/ou faire disparaître certains troubles comme un très fort sentiment d’anxiété, des symptômes dépressifs, ou encore des difficultés en termes de sommeil… Votre professionnel de santé pourrait alors vous réorienter vers certains confrères ou structures spécialisées pour vous accompagner. Si l’état de santé général de votre proche est important, le vôtre l’est tout autant !

En quoi consiste la visite longue ?

Depuis 2017, il est possible de bénéficier de “visites longues”, à raison de trois visites par an, intégralement prises en charge par la Sécurité Sociale et la Mutuelle. 

La “visite longue” permet de faire un bilan de santé de l’aidant mais également du proche fragilisé ; cela sera alors l’occasion de procéder à une évaluation gérontologique de la personne aidée. Cette visite s’adresse donc à toutes les personnes touchées par les maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer ou la maladie de Charcot par exemple). C’est également le cas des personnes atteintes par une sclérose en plaques ou apparentées.

L’AGIRC ARCCO permet-elle de prévoir un bilan complet ?

Oui, et il est prévu dans le cadre d’un bilan de prévention. Lorsqu’il est terminé, il est accompagné d’une ordonnance et de conseils que vous pouvez, si vous le souhaitez, transmettre à votre médecin traitant. 

Dans ce cas précis, il est tout à fait possible de se tourner vers l’un des 14 centres de prévention “Bien Vieillir” de l’AGIRC ARRCO ; ces centres sont dédiés à la prévention et au repérage des risques de santé. Tous les trois ans, vous avez accès à un nouveau bilan.

MV
Marine

Cela pourrait vous intéresser

Voici une sélection d'articles que nous vous propopons

Le deuil blanc

Que signifie le terme « deuil blanc » ? Le deuil blanc survient souvent chez les aidant...

Etre aidant et savoir lâcher prise

Le proche aidant est défini comme étant une «personne qui vient en aide, de manière rég...

La dénutrition

Il s’agit d’un sujet délicat qui touche encore, malheureusement, environ 2 millions de p...

Commentaires 0

Aucun commentaire pour le moment.
Laisser un commentaire