Pour les aidants

Des solutions de répit pour les aidants

Céline
Céline

En tant qu’aidant, il est parfois difficile d’accepter de déléguer. La culpabilité de laisser l’autre est la principale raison qui empêche l’aidant de réellement lâcher prise. Il existe pourtant des solutions de répit temporaires, assurées par des professionnels. Celles-ci permettent à l’aidant de s’aérer l’esprit, se reposer, partir en vacances… Une chose essentielle pour sa santé et son bien-être, d’autant qu’il est essentiel de prendre soin de soi pour bien prendre soin d’un proche.

I)                 Les solutions de répit avec un placement temporaire

Pour un placement en toute sécurité de la personne fragile, il existe différentes structures adaptées selon le besoin. En voici quelques exemples :

·        Les accueils de jour : le proche aidé participe à diverses activités et/ou sorties proposées par l’établissement, tout en étant encadré par un personnel médical compétent. En fin de journée, il rentre à son domicile. Cette solution permet à l’aidant de prendre du temps pour lui (activités de loisirs, visites à des amis), ou pour gérer le quotidien (courses, rendez-vous médicaux, etc.), tout en sachant son proche en sécurité. Cela est très bénéfique pour la relation entre l’aidant et son aidé puisque quand ils sont ensemble, ils partagent un vrai moment de convivialité où chacun raconte ce qu’il a fait pendant la journée.

·        Les hébergements temporaires permettent à un aidant de pouvoir déléguer la prise en charge de son proche pendant un temps donné (les weekends ou plusieurs semaines) et ainsi lui donner la possibilité, par exemple, de partir en vacances.

·        Les séjours répit existent également pour permettre aux personnes malades ou en situation de handicap de partir en vacances dans un cadre sécurisé avec le personnel adapté en fonction de la pathologie.

II)               D’autres alternatives au placement

Certaines personnes fragiles refusent d’aller en établissement, même si c’est une solution temporaire. Elles préfèrent rester chez elles car elles s’y sentent mieux. Dans ce cas, l’aidant peut faire appel à des professionnels médicaux ou paramédicaux pour prendre en charge les soins.

De plus, il est possible de mettre en place une aide à domicile pour les tâches ménagères, l’aide à la toilette et l’habillage ou les repas. Concernant les repas, ils peuvent aussi être gérés par un service de portage de repas.

Pour plus de sécurité, il peut être intéressant de souscrire à un contrat de téléassistance au domicile du proche aidé. Cette solution, doublée avec les aides humaines ci-dessus, rassure un aidant qui doit s’absenter. Il partira ainsi l’esprit plus serein.

III)             Les aides pour financer ces solutions de répit

Outre le fait qu’il est parfois difficile de passer le cap et d’accepter de se faire aider en tant qu’aidant, le manque de moyens pour financer certaines aides peut être un frein. C’est pourquoi certains organismes proposent des aides financières.

Le conseil départemental verse l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) pour les personnes de plus de 60 ans en grande perte d’autonomie. Lorsqu’une personne est moins affectée par cette avancée en âge, c’est auprès de sa caisse de retraite qu’il faut s’adresser afin de monter un plan d’action personnalisé (PAP).

Pour les personnes en situation de handicap, la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) met en place de nombreux dispositifs d’aides comme la prestation de compensation du handicap (PCH), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou même l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) pour les plus jeunes.

Vous souhaitez vous faire aider par un professionnel pour trouver une solution de répit, et monter un dossier d’aides financières ?

Vous pouvez faire appel à un Care Manager Viavita pour vous aider dans vos recherches d’établissements, de professionnels de santé ou d’intervenants à domicile.

Le Care Manager vous aidera également à monter les dossiers d’aide financière ; c’est en effet un processus assez long qui peut en décourager plus d’un, d’où l’importance de se faire aider !

Céline
Céline

Cela pourrait vous intéresser

Voici une sélection d'articles que nous vous propopons

Quel bilan de santé pour un proche aidant ?

Chaque année en France, ce sont des millions de personnes qui accompagnent un proche fra...

Les groupes de paroles destinés à l'accompagnement...

En France, de nombreuses associations d’aidants accompagnent ceux qui apportent leur sou...

Le deuil blanc

Que signifie le terme « deuil blanc » ? Le deuil blanc survient souvent chez les aidant...

Commentaires 0

Aucun commentaire pour le moment.
Laisser un commentaire